août 3

0 comments

L’éthique dans notre vie quotidienne

Un jour avec Sirina

5h30 du matin, «Debout, les enfants», crie leur mère.  Elle doit les réprimander à plusieurs reprises, car elles sont fatiguées et n’ont bien sûr pas envie d'aller travailler. Sirina se lavent avec sa sœur au point d'eau public devant la cabane de tôle oú elles vivent avec leurs famile et elles vont à pied, environs 30 minutes de marche, au travail. Elles n’ont pas de petit déjeuner.

Sirina, avec ses neuf ans, travaille déjà depuis 1 an dans les champs de coton indiens. Elle passe neuf à quatorze heures dans la chaleur torride, dans la brume de pesticides malodorants et toxiques. Maux de tête, désorientation et attaques de faiblesse en sont les conséquences et font partie de sa vie quotidienne.

Environ 210 millions des 1,5 milliard d'enfants sur terre, entre 5 et 14 ans travaillent. Beaucoup travaillent si dur dès le plus jeune âge, qu’ils en auront des séquelles permanente car leur corps est encore en croissance et ne peut pas gérer le stress.

L’inconscience dans le profit

J’aborde un sujet déjà connu par la plupart, mais où nous ne sommes pas encore assez actifs. Au nom du profit, il y a un grand manque d’éthique et de respect de l’être humain. Et hélas, nous jouons tous le jeu consciemment ou inconsciemment en soutenant, par nos achats, les industries alimentaires, pharmaceutiques, textiles et autres.

Par exemple l’exploitation des enfants par les plus grandes marques, pour fabriquer des chaussures ou des vêtements dans les pays du tiers monde, sont des faits connus. Cela ne nous empêchent pas assez de continuer à consommer ces produits.

Certes, nous avons besoins de nous chausser et de nous habiller, mais au prix de combien d’injustice et de souffrance. Je vois ici un très grand déficit de la part de nos gouvernants, qui aurait en premier la responsabilité et le devoir de guider et de fixer des normes au nom et pour le bien de tous les citoyens.

Exemples de politiciens éthiques

Éthique et politique donne l’impression de ne pas pouvoir être sur une ligne et pourtant c’est possible. Il y a eu des personnalités dont l’éthique politique était très noble. Par exemple en France, Simone Veil, cette mère de famille et philosophe, très attachée à la vie et au respect des valeurs humaines avec une responsabilité à la fois morale, intellectuelle et politique.

«Au fond, ce sont toujours aux faibles que l'on fait la morale,

tandis qu'on finit par blanchir les puissants.»

Simone Veil

En Allemagne avec Helmut Schmidt nous avons eu un leader qui jusqu’à son dernier souffle à réflexioner sur le bon sens et la manière d’aider les peuples dans une logique saine d’esprit. Encore en 2010, alors âgé de 91 ans, il était considéré par les 3/4 des Allemands comme une autorité morale, loin devant d'autres personnalités allemandes.

«Il est vrai que le politicien ne peut pas livrer simultanément une grande philosophie au moment de son action ou lorsqu'il doit expliquer et justifier ses actions. Mais s'il agit sans fondement philosophico-éthique, il risque de commettre des erreurs. Il risque de sombrer dans l'opportunisme. Il est même en danger de devenir un charlatan.»

Helmut Schmidt

Actuellement en Nouvelle-Zélande avec son Premier ministre Jacinda Ardern donne un exemple admirable. Avec ce leader nous observons les changements dont la planète a besoin. Elle a prouvé qu'elle était un grand leader, à la fois dans la façon de gérer la crise de Covid-19 et par son empathie pour les opprimés.

«Les dirigeants politiques peuvent être à la fois empathiques et forts.»

Jacinda Ardern

Une solidarité européenne et mondiale sur la base de l'éthique doit être mis en place pour le bien de tous. Je salue le courage et la détermination de certaines personnes politique ou autres, en devenant actif de par leurs fonctions. Et en démontrant ce qui ne marche pas, dans l’intérêt du bien commun.

Le big business avec le bien commun

Quand je pense aux idées d’avoir des brevets sur des choses les plus naturelle que le rooibos (une plante sud-africaine), le cumin noir (Nigella sativa) ou encore sur le lait maternel ! Oui c'est vrai, par exemple Nestlé a déposé plusieurs brevets sur le lait maternel. C’est vraiment pervers. Tirer profit de la nature (plantes, graines ou feuilles) au détriment de l’être humain est loin d’être étique.

Cela s’appelle aussi de la Biopiraterie. Une appropriation illégitime et une marchandisation des ressources biologiques et des connaissances traditionnelles des peuples ruraux ou autochtones.

Il s’agit de faire du profit à partir de produits naturels librement disponibles, en copiant les techniques des peuples locaux qui les utilisent au quotidien pour manger ou se soigner depuis des générations. Les biopirates sont principalement des firmes pharmaceutiques, agroalimentaires ou cosmétiques.

L’air, l’eau et tout ce qui est produit par la nature appartient au patrimoine de la terre et donc de tous ses habitants. Comment est-il possible que des magnats de l’agro-alimentaire ou autres industries puissent obtenir légalement des brevets? C’est pour moi incompréhensible.

Le refus d’achat comme action immédiate

En attendant qu’il se passe rapidement quelque chose au niveau supérieur, par les dirigeants politiques, nous devons entrer en action individuellement à la base. L'éthique devrait donc se manifester, dans notre vie quotidienne, par des réflexions journalières sur les valeurs qui nous orientent et qui motivent nos actions.

En montrant plus de respect pour nous-même et pour notre environnement. Notre alimentation avec tous les pesticides, les additifs, les colorants, les arômes artificiels, les conservateurs et autres substances nous rendent de plus en plus malade. Les produits continuent d’être remplis de sucre ou de dérivé dûment mal caché!

«Les édulcorants et autres sucres de substitution ne présentent pas de bénéfices santé particuliers. Les consommateurs qui misent sur les boissons et produits allégés pour éviter la prise de poids ou maîtriser leur diabète s’illusionnent

Ici quelques informations sur les édulcorants et leurs risques.

Nous pouvons avoir l’impression d’être des Davids contre des Goliaths. Ils ont les meilleurs avocats et conseillers commerciaux et assez d’argent pour acheter de fausses déclarations, mais nous sommes leurs clients.

Donc que se passerait-il, si une majorité de la population prenait vraiment pleinement conscience de cet état de chose, et devenais conséquent. Si un grand nombre décidaient de ne plus acheter tous les produits non équitables?

Je suis sûr qu’il y aurait automatiquement une réflexion du côté de l’industrie.

«Une éthique saine est, pour tous, une bonne affaire à long terme.»

Oui nous avons le choix et le pouvoir d’achat, profitons-en. Pour cela il faut tout simplement (oui, je sais, c’est facile à dire!) quitter pendant un certain temps notre zone de confort.

Renoncer à des produits qui nous sont cher, car nous les aimons et nous pensons ne pas pouvoir vivre sans (la force de l’habitude). De tenir le coup jusqu’à temps qu’il y ait une reconsidération et que l’industrie comprenne qu’ils peuvent encore avoir leurs bénéfices tout en produisant des produits étiques.

Nous l’avons déjà pratiqué, cette perte de notre zone de confort pendant plusieurs mois à cause de la pandémie, et nous avons surmonté cette période avec succès.

Parallèlement les alternatives de production éthiques déjà présente continuerais à produire plus et à meilleur prix. Car c’est clair que la plupart d’entre nous ne peuvent pas payer le double seulement parce que ce sont des produits équitables. Si le portemonnaie est vide, il est vide et basta. Il faut donc avoir des prix abordables.

Alors l'éthique c’est quoi?

L'éthique est une discipline philosophique portant sur des jugements moraux. Pour les philosophes tel qu'Aristote ou Kant, l'éthique a pour but de définir ce qui doit être bien et juste.

C'est une réflexion fondamentale sur laquelle, en principe, la morale (en grec ethos) de tout peuple devrais établir ses normes, ses limites et ses devoirs. Les concepts du bien, du bon et du juste font parties de l’éthique avec des théories de justice sociale et morale. L'éthique s'intéresse, aussi par exemple, depuis toujours aux répartitions des richesses.

Elle aborde nos rapports avec autrui et peut être menée à deux niveaux. Au niveau le plus général, la réflexion éthique porte sur les conceptions du bien, du juste et de l'accomplissement humains. Mais cela continue aussi par le respect de soi-même et de notre corps! Sans respect de soi-même, d’acceptation pour ce que nous sommes, avec tous les aspects de notre existence, comment pouvoir respecter les autres, les animaux ou la nature?

Un manque d’éthique se retrouve hélas dans tous les domaines et à tous les niveaux de notre vie quotidienne. Cela rejoins ma lettre ouverte du 15. Juillet.

Conclusion

Je désire terminer cet article avec une citation encadrant l’éthique de tous les individus et dans tous les secteurs, étant obligé de travailler pour vivre et faire vivre leurs familles, et qui pour cela font beaucoup trop de compromis.

Henry Wotton a dit un jour :

«Un ambassadeur est un honnête homme qui a pour mission de mentir pour le bien de son pays.»

Cette phrase est applicable à beaucoup de politicien qui sont convaincu d’agir pour une bonne cause en faisant trop de compromis. Mais aussi à tous les braves gens, agriculteurs, éleveurs d’animaux, médecins, employés de l’industrie pharmaceutique et bien d’autres.

Étant obligé d’ignorer ou de minimiser les répercussions de leurs actes et de ne pas osez remettre en question des décisions prisent à l’encontre du bon sens. Croyant ce qu’ont leurs dit ou bien seulement obligé de suivre les idées de l’organisation ou du groupe qu’ils représentent ou appartienne, par crainte pour leur emploi ou leur place dans la société.

«On ne peut jamais dire, c'est trop tard. En politique aussi, il n'est jamais trop tard. Il est toujours temps de prendre un nouveau départ.»

Konrad Adenauer

Ne soyons pas comme les moutons de Panurge. Mais réflexionons bien sur nos actes et leurs conséquences. Nous sommes trop «soumis» par facilité et par peur du changement. Mais dans un avenir prochain il sera là le changement et il fera mal. Alors soyons volontairement le changement que nous désirons voir, avant d’y être obligé. Et surtout n'attendons pas que cela vienne d'en haut.

Did you enjoy this article? Please leave a comment below and/or share on social media!

Chris

About the author

Chris est programmeur mainframe depuis près de 30 ans. Son intérêt pour la santé, le corps et la méditation l'ont fait s'inscrire en 2014 à un stage de formation de professeur de yoga de 2 ans. Son amour pour le yoga a commencé il y a plus de 20 ans. Depuis, il commence ses journées avec une série d'exercices de yoga, de respiration et de méditation et sa passion est d'aider les autres dans un voyage sain. Depuis qu'il a rencontré sa partenaire Karen, il a appris à créer des sites Web et à toucher plus d'audience. La vie offre tellement de possibilités d'étudier de nouveaux domaines, à la fois géographiquement et intellectuellement, que tout l'intéresse. En 2018, il est devenu un nomade digital pour découvrir le monde.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Join us and start making changes today!

It's time to take matters into your own hands. Download our free Change sheet, and start making changes towards more health and happiness right now: