juin 5

0 comments

6 Explications Vitales Que Tout le Monde Doit Savoir au Sujet De l’Eau Potable!

By Chris

juin 5, 2020


L'eau en général est un besoin de base et une ressource importante pour le maintien de la vie sous toutes ses formes. L'eau potable jouent un des rôles les plus important dans le maintien de notre santé, et la dégradation de la qualité de l'eau met en danger la santé de l’espèce humaine et de l'écosystème mondial.

Qu’elle est la définition d’une eau potable ?

L’eau potable est par définition une eau buvable sans aucun risque pour la santé. Cela ne veut pas dire qu’elle ne contient pas de matières polluantes ou des substances nocives pour ta santé, mais qu’elles sont à une dose inférieure à une certaine limite décidé par des experts et par les gouvernements. Les santés publiques fixent des limites et références de qualité pour ces eaux et leurs concentrations doivent être assez faible pour ne pas nous mettre en danger. L’eau en Europe est donc déclarée « potable » si elle répond à des normes précises imposées par la Commission des Communautés Européennes. 63 paramètres en cinq catégories, contrôlent la qualité de l’eau des Européens. Mais comme nous le verrons un peu plus loin il faut des preuves pour reconnaitre qu’une eau peut être un danger pour l’homme ou son environnement. Tant qu’il n’y a pas ces preuves, officiellement tout est bien ! Et bien non, pas tout à fait.

Pont du Gard

L'eau du robinet est-elle dangereuse pour ta santé ?

En France, l’eau du robinet est donc une eau « potable », mais malgré que les normes soient strictes et qu’elle soit régulièrement contrôlée, il est toujours possible d’avoir des cas d'intoxications. Hélas, nous ne sommes pas à l'abri d'accident. Ces intoxications sont dû à des pollutions d’origine naturelles ou humaines. Elles peuvent être de nature microbiologique (virus, bactéries ou parasites) ou chimique. Par exemple : 

LE PLOMB est le plus connu des risques, et 10 millions de foyers en France ont encore des canalisations faites de ce métal !

LES PESTICIDES dans l’eau sont dus à une agriculture non biologique. Leur infiltration dans le sol est répendue sur tous les territoires.

LES NITRATES sont naturellement dans l’environnement, mais ils peuvent également être dus à des activités humaines (agriculture avec ses engrais minéraux et organiques est la cause principale).

LE MICROPLASTIQUE est le nouveau ( pas si nouveau que ça ) fléau dans notre environnement et se trouve aussi dans notre eau potable.

Mais hélas il y a aussi entre autres l'arsenic, le mercure, les sous-produits de la chloration de l’eau, des résidus de médicaments comme par exemple des antibiotiques, hormones, antidépresseurs, bêtabloquants… Et il y aurait beaucoup à écrire au sujet de toutes ces substances.

Oui, tout cela peut se trouver dans l’eau « potable » ! Mais, selon les experts et les ministères de la santé pas d’inquiétudes. Après filtration et épuration, il ne reste que des traces infimes de ces éléments, non préjudiciables pour la santé. Il est intéressant de savoir que pour qu’une eau soit déclarée potable, il ne faut pas nécessairement que les substances toxiques soient totalement absentes. Et hélas dans ces normes il n’y a pas encore de contrôle sur les substances médicamenteuses !

En France : Une large majorité des 36 568 communes de France possède une eau saine respectant les analyses en vigueur fixées par le ministère de la Santé.

En Grande-Bretagne : Au Royaume-Uni et en Irlande, l'eau du robinet est salubre. L'eau du robinet britannique est non seulement sûre, mais elle est également classée parmi les plus propres au monde.

Eau potable en bouteille de plastique

Différences entre l’eau du robinet et l’eau minéral en bouteille

Disons tout d’abord que l'eau en bouteille (plastique) est par définition mauvaise pour l'environnement. L’emballage et le transport ne sont ni économique, ni écologique. Cela augmente l’effet de serre (l’empreinte carbone) et de plus, les bouteilles en plastique polluent notre environnement dans le monde entier, que ce soit dans les pays d’Europe, en Amérique ou en Asie. Près de 90 milliards de bouteilles d'eau en plastique sont vendues chaque année dans le monde, soit 2.822 litres d'eau mis en bouteille chaque seconde. C’est beaucoup trop !

Une eau minérale ou de source issues de nappes souterraines profondes est encore protégée d’une certaine pollution humaine et de bactéries, mais pour combien de temps ? Elle est des fois très minéralisée (par exemple fluor et sodium) mais c'est mieux que polluée.

Microplastiques dans l'eau potable

Des chercheurs ont mené des tests dans neuf pays du monde, le Brésil, la Colombie, la Russie, l'Inde, le Canada, les États-Unis, l'Indonésie, le Congo et la Chine, qui se partagent 60 % du débit annuel mondial de l'eau. Cette recherche a révélé que plus de 93 % des eaux en bouteilles parmi les plus connues contiennent des particules des microplastiques. L’eau en bouteille est deux fois plus contaminée par des particules en plastique que celle du robinet. Et de plus les microplastiques présents dans les eaux usées réduisent les performances des usines de traitement de l’eau, altèrent la qualité de l’eau et devient plus coûteux.

Plus les eaux usées seront sales plus les stations d’épuration dégageront des gaz à effet de serre car le traitement des eaux usées a besoin de beaucoup d’énergie et pollue l'atmosphère !

Dechets de bouteilles en plastique

Et en plus haut-lieu, pas encore de signal d'alarme !

Depuis l’invention du plastique en 1907, qui est un des matériaux les plus polyvalents jamais produits, il pollue notre environnement terrestre et marin à une très grande échelle. 9 à 12 millions de tonnes de plastiques se déversent chaque année dans les océans ! Et nos vêtements aussi en font partie. Ils créent une pollution invisible car le lavage de nos vêtements pourrait être une des sources principales de la pollution plastique dans l'environnement.

« L'Organisation Mondiale de la Santé affirme qu'il n'y a pas suffisamment de preuves pour conclure que les microplastiques - qui existent presque partout dans l'environnement et se retrouvent dans l'eau potable - présentent un risque quelconque pour la santé humaine, mais elle avertit que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour tirer des conclusions définitives. »

À l’encontre de ce que dit l’OMS, je conseille à toute et à tous de prêter plus d’attention sur ce que nous buvons, et bien entendu en général sur ce que nous consommons (nourritures, vêtements, etc.). C’est pour moi une honte de minimiser les effets nocifs du microplastiques dans notre environnement. Et espérons vraiment que des recherches supplémentaires seront bientôt faites. Oui, espérons qu’il ne sera pas trop tard pour prendre les mesures nécessaires pour assurer notre santé. N'oublions pas que nous avons grâce à notre pouvoir d’achats un droit de vote beaucoup plus efficaces que celui donner par notre voix tous les 4 ou 5 ans. Utilisons-la dès maintenant et refusons le plus possible les bouteilles en plastique.

L'eau des oceans

Crainte d’une intoxication de l'eau potable liée à l’eau du robinet ?

À priori nous n’avons donc pas encore assez de raisons de nous inquiéter de la qualité de l’eau du robinet. Dans les pays industrialisés en général, les règles sont strictes : l'eau ne doit contenir aucune trace de micro-organismes. Elle subit pour cela plusieurs étapes de purification avant d'arriver dans ta cuisine. Elle est contrôlée, et sa teneur en métaux et autres substances ne doit pas dépasser certains seuils. Ces valeurs sont calculées pour que la consommation de cette eau sur toute une vie n’ait aucune répercussion sur ta santé.

Très bien, mais c’est à nous de prendre les décisions finales et nécessaires pour savoir quelle eau consommer pour conserver notre bonne santé, car l’eau est avec l’air, l’élément le plus important pour notre survie. Nous l’avons déjà dit dans le blog de la semaine dernière, notre corps est composé d’environs 60 à 70% d’eau. Donc tu comprends son importance.

Eau potable de source

Que faire si mon eau doit être la plus pure possible ?

L’eau de nos robinets est donc potable, mais les nappes phréatiques pas trop profondes deviennent dans la majorité des pays de mauvaise qualité. Alors il est donc nécessaire, pour plus de sûreté et pour une bonne santé, de limiter les risques. Il existe aujourd’hui des dispositifs de filtration permettant d’améliorer la qualité grâce à une seconde désinfection après passage dans les canalisations. Avec par exemple :

  • Un filtre osmoseur peut retenir 99 % des éléments nocifs (nitrate, cuivre, chrome…), grâce à un processus de triple filtration avec un pH idéal. L'osmose est le passage de l'eau, à travers une membrane semi-perméable, afin d'en éliminer les éléments indésirables et aussi les goûts et les odeurs. Il n’est pas toujours très effectif, car il peut consommer beaucoup d’eau (2 à 4 litres sont rejetés pour 1 litre d’eau à consommer, mais l'eau rejeter peut être récupérer pour par exemple des nettoyages divers) ! Ne pas confondre les osmoseurs inversés qui purifie l'eau potable et les adoucisseurs d'eau servant seulement à éliminer le calcaire. Il transforme l'eau dure en une eau douce et préserve les équipements sanitaires du calcaire. Ils vont de pair car l'adoucisseur d'eau préserve l’osmoseur du calcaire.
  • Un filtre sur évier avec cartouche de charbon actif est une solution plus économique.
  • Une carafe ou bouteille d'eau filtrante avec cartouche de charbon actif encore plus économique.
  • Les perles de céramique (100% naturelles) avec une durée de vie est illimitée, sont composées d’une argile très pure enrichie de micro-organismes actifs. L’eau sera filtrée en supprimant le chlore, le calcaire et les résidus éventuels et d’améliorer aussi son goût.

Donc bien s’informé sur les possibilités. A longue duré les investissements vaudront la peine, car tu amélioreras ta santé et en même temps ta qualité de vie.

L'eau potable dans le tiers monde

Prendre conscience de la valeur de l’eau potable

Lorsque nous pensons qu'il y a des milliards de personnes dans ce monde qui n'ont pas assez d'eau potable, nous pouvons nous sentir heureux de vivre dans des pays (soi-disant) civilisé et d’en avoir encore assez. Mais nous devons encore plus respecter l’eau et nous habituer à en économiser.

Selon un rapport de 2014 fait par l’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, on calcule qu’en France, un milliard de mètres cubes d’eau sont perdus chaque année, soit l’équivalent de 400 000 piscines olympiques ! Et cela à cause de vielles canalisations d’eau, dont le rendement est d’environs de 78 %, donc 20 % de l'eau traitée est perdu ! Hélas depuis rien n’a changé.

Nous consommons par exemple de l’eau potable pour laver nos voitures. Est-ce nécessaire ? Selon le ministère de l'Écologie, le lavage des voitures représente 6% de la consommation moyenne d'eau potable en France. Prenons conscience et faisons partie du changement. Il existe là aussi des alternatives, utiliser si possible l’eau de pluie ou le nettoyage à sec avec des produits biodégradables ( sans aérosols ) ou tout simplement nettoyer un peu moins souvent sa voiture 😉

Prendre des douches plutôt que des bains et coupé l’eau pendant le savonnage économise également beaucoup.

Un vieux lave-vaisselle est un appareil coûteux en eau. Les plus modernes descendent à 12 litres par lavage. Certaines études disent que l'utilisation d'un lave-vaisselle permet d'économiser 70% d'eau car le lavage à la main peut utiliser beaucoup d’eau. Mon expérience personnelle m’a montré qu’il est possible de faire la vaisselle d’une façon économique. Pour 2 verres, 4 assiettes, des couverts, un saladier, deux casseroles et une poêle, il me faut environs 4 litres et 15 minutes. Bien sûr à condition d’avoir de l’eau chaude instantanément. De plus un lave-vaisselle a besoin d’électricité, cela prend de la place et surtout c’est encore un appareil qui a une certaine longueur de vie et qu’il faut fabriquer, réparer et recycler. Pour une famille nombreuse cela peut-être effectivement plus rentable en énergie et surtout en temps.

De toute façon tôt ou tard nous devrons prendre l'habitude d'économiser l'eau. Je souhaite un réveil rapide et efficace de la part de tous et surtout de tous les gouvernements. Suis-nous sur Facebook pour obtenir régulièrement des informations supplémentaires sur tous les sujets concernant ton bien-être et donc ta santé.  

Chris

About the author

Chris est programmeur mainframe depuis près de 30 ans. Son intérêt pour la santé, le corps et la méditation l'ont fait s'inscrire en 2014 à un stage de formation de professeur de yoga de 2 ans. Son amour pour le yoga a commencé il y a plus de 20 ans. Depuis, il commence ses journées avec une série d'exercices de yoga, de respiration et de méditation et sa passion est d'aider les autres dans un voyage sain. Depuis qu'il a rencontré sa partenaire Karen, il a appris à créer des sites Web et à toucher plus d'audience. La vie offre tellement de possibilités d'étudier de nouveaux domaines, à la fois géographiquement et intellectuellement, que tout l'intéresse. En 2018, il est devenu un nomade digital pour découvrir le monde.

TU AIMERAIS AUSSI :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

14 − 3 =

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoins-nous et ne rate jamais un article!

Et obtiens en plus gratuitement notre Fiche de Changement. Utilise-la pour commencer à mettre en œuvre sans difficulté de petits ajustements, tout en évitant ta résistance innée au changement. À long terme, elle t'aidera à faire de grands changements vers plus de santé et de bonheur. C'est garanti !

Nous ne t'enverrons pas de spam et tu peux te désinscrire à tout moment.