juin 17

0 COMMENTAIRES

Peut-on Faire Confiance Aux Médicaments de Synthèse?

Oui et non. Il n'est pas facile de répondre. Certains médicaments de synthèse sont vraiment bons et importants pour la santé, mais pas pour tous et nous ne pouvons pas toujours leurs faire confiance. Laissez-moi vous expliquer.

Le fait est que 8 % des admissions à l'hôpital aux États-Unis sont dues aux effets indésirables ou secondaires des médicaments de synthèse (source originale)et qu'environ 100 000 personnes meurent chaque année à cause de ces toxicités. Et puis il y a toutes les autres personnes qui ne meurent pas, mais qui souffrent de problèmes de santé majeurs dus à la mauvaise qualité des médicaments ou à des médicaments non adaptés à leurs besoins.

Environ 80 % des composants de base utilisés dans les médicaments de synthèse français ou américains, connus sous le nom de principes pharmaceutiques actifs, proviennent de Chine et d'Inde. Et 89 % de toutes les prescriptions délivrées aux États-Unis (2017) prescrivent un médicament générique. Plus d'informations sur les médicaments génériques dans un instant.

D'une manière générale, tu dois faire très attention à ne pas prendre trop de médicaments de synthèse !

SOS & pillules

Saviez-vous que la moitié des patients à qui l'on prescrit des médicaments de synthèse n'en bénéficient pas du tout ?

Un cadre supérieur de la plus grande entreprise pharmaceutique britannique a admis que la plupart des médicaments de synthèse délivrés sur ordonnance ne sont pas efficaces pour la plupart des personnes qui les prennent. Allen Roses, vice-président mondial de la génétique chez GlaxoSmithKline (GSK), a déclaré que moins de la moitié des patients à qui l'on a prescrit certains des médicaments les plus chers en tiraient en fait un quelconque bénéfice.

C'est quand même une déclaration sérieuse, n'est-ce pas ? Et c'était en 2003. Depuis lors, l'industrie pharmaceutique est devenue de plus en plus avide d'augmenter ses ventes et son chiffre d'affaires. Tout est une question d'argent, y compris notre santé (ou son absence).

Thermomètre et pilules

Que sont les médicaments génériques ?

Les nouveaux médicaments synthétiques originaux donc non génériques doivent faire l'objet d'études rigoureuses sur l'animal et l'homme, comparant l'efficacité du nouveau produit à celle d'un placebo et suivant attentivement les effets secondaires.

Il faut parfois jusqu'à huit ans à une entreprise pharmaceutique pour effectuer suffisamment de tests en vue de l'approbation et de la vente. Les brevets pour l'original sont valables pendant 20 ans à partir de la date d'enregistrement, après l'invention du médicament. Après ces 20 ans, n'importe qui peut commencer à fabriquer des médicaments génériques.

Les médicaments de synthèse génériques sont des copies (préparations d'imitation) de médicaments contenant le même principe actif qui sont déjà sur le marché et dont la protection par brevet a expiré.

Pour les médicaments génériques, le processus est connu sous le nom de demande abrégée de nouveau médicament (ANDA), et la législation dit que les études de bioéquivalence sont suffisantes. Cela signifie que les fabricants de médicaments génériques doivent prouver aux autorités réglementaires qu'un produit générique est équivalent à l'original en termes de qualité et d'efficacité. Toutefois, cela ne doit pas être fait dans le cadre de grandes études cliniques et d'enquêtes toxicologiques ; une preuve dite de bioéquivalence est satisfaisante.

Logo et pilules

Les médicaments génériques sont-ils thérapeutiquement équivalents aux médicaments originaux ?

Les médicaments de synthèse génériques et leurs équivalents originaux sont considérés comme thérapeutiquement équivalents si le corps humain absorbe la substance active du médicament générique à peu près à la même vitesse et en quantité approximativement égale à celle du médicament original (=biodisponibilité).

Le législateur autorise ici une certaine marge de fluctuation. Dans de nombreux cas, une petite déviation ne joue pas un rôle majeur. Cependant, pour certains médicaments, la quantité exacte et la rapidité d'action sont importantes.

Du point de vue de l'industrie pharmaceutique, une marge de tolérance pour la bioéquivalence est nécessaire. C'est clair, car ils utilisent d'autres ingrédients. Sans une telle marge, la bioéquivalence est impossible, car la quantité d'absorption d'un médicament varie légèrement d'une personne à l'autre. Le sexe, l'âge et la constitution personnelle, par exemple, peuvent avoir une grande influence sur ce point.

Une bonne entente entre le législateur et l'industrie pharmaceutique, n'est-ce-pas?

Nous devons garder à l'esprit que nous sommes tous des êtres individuels et que nous avons donc besoin de médicaments individuels et fiable.

Cependant, la gamme de tolérance actuelle permet des différences bien plus importantes entre les médicaments génériques et leurs homologues originaux, ce qui n'est pas une valeur sûre du point de vue de la santé. Cette tolérance n'est pas fondée sur la science mais sur l'argent.

Selon la FDA, les médicaments génériques peuvent coûter, en moyenne, 80 à 85 % de moins que les équivalents originaux. Les médicaments originaux sont généralement plus chers en raison des coûts initiaux plus élevés pour le développement, la qualité des ingrédients, la commercialisation et la vente du nouveau médicament.

La plupart des patients font confiance à leur médecin et aux médicaments qu'il leur prescrit. Cependant, la qualité des médicaments génériques est souvent médiocre, et certains contiennent même des impuretés dangereuses.

À quoi et à qui devrions-nous faire confiance ?

Bactéries

10 faits sur les antibiotiques

Les antibiotiques sont parmi les médicaments les plus fréquemment prescrits par la médecine moderne. Les coûts d'investissement et de production très élevés et le niveau de prix très bas des antibiotiques sont l'une des raisons pour lesquelles de nombreuses préparations proviennent de Chine. Mais qu'en est-il du contrôle de la qualité ? La plupart des chercheurs sont d'accord ; les gouvernements doivent intervenir, car une approche purement basée sur le profit ne résoudra pas ce problème.

  1. La consommation mondiale d'antibiotiques a augmenté de 65 % entre 2000 et 2015.
  2. La consommation mondiale d'antibiotiques est de 15 440 000 000 000 de doses par an (2017).
  3. En Allemagne, 97 % des antibiotiques prescrits sont génériques.
  4. La France est le deuxième plus grand consommateur d'antibiotiques en Europe, après la Grèce.
  5. Environ 40 % des Français consomment des antibiotiques chaque année, souvent dans des cas où la prise d'antibiotiques est inutile et inefficace.
  6. Plus de 50 % de tous les patients hospitalisés aux États-Unis reçoivent des antibiotiques pendant leur séjour et l'utilisation inappropriée des antibiotiques est une cause majeure de résistance aux antibiotiques.
  7. Au moins 30 % des antibiotiques oraux prescrits dans les cabinets médicaux, les services d'urgence et les cliniques hospitalières sont inutiles.
  8. La résistance humaine aux antibiotiques reste un problème de santé publique mondial urgent. Entre la surutilisation et la mauvaise utilisation, la résistance aux antibiotiques peut faire, d'ici 2050, plus de victimes mortelles que le cancer.
  9. Une étude du ministère du commerce Américain a révélé que 97 % de tous les antibiotiques aux États-Unis provenaient de Chine !
  10. Les antibiotiques ne sont utiles que pour traiter les infections causées par des bactéries. Ils sont inutiles si le microbe est un virus ou un champignon. Cela nécessite un examen médical avec un bon diagnostic du patient.
Pharmacie naturelle

Nouvelle voie et médecine alternative

Les médicaments de synthèse s'attaquent aux symptômes causés par des maladies spécifiques telles qu'elles sont comprises par la pathologie scientifique. En revanche, les médicaments à base de plantes sont destinés à aider les systèmes de guérison du corps.

La médecine alternative utilise des substances trouvées dans la nature telles que des herbes et des aliments, mais aussi des suppléments non-vitaminés et des mégavitamines. La médecine par les plantes, ou phytothérapie, ne se limite pas à l'utilisation de produits végétaux, mais peut également inclure l'utilisation de produits animaux et minéraux. Les suppléments non-vitaminés, l'huile de poisson, les acides gras oméga-3, la glucosamine, l'échinacée, l'huile de lin et le ginseng en sont des exemples.

Les médicaments à base de plantes agissent généralement en douceur. Elles soutiennent les systèmes et les processus qui sont devenus déficients, ou tentent d'aider à éliminer les excès. Ces processus prennent du temps, de sorte que la guérison prend souvent plus de temps que la simple suppression des symptômes.

Ce que nous appelons la "médecine alternative", comme l'Ayurveda, l'homéopathie et la médecine traditionnelle chinoise, partagent toutes une approche holistique, intégrant des considérations physiques, émotionnelles, mentales, spirituelles et de style de vie.

Conclusion

Les médicaments synthétique ne sont pas aussi efficaces pour nous guérir comme l'industrie pharmaceutique veut nous le faire croire. En fait, beaucoup de ces médicaments n'ont aucun effet positif sur une grande partie des patients, et ils ont beaucoup d'effets secondaires indésirables. Et la plupart d'entre eux ne guérissent pas vraiment, ils ne font que supprimer les symptômes. Cela ne veut pas dire qu'ils sont tous mauvais, mais qu'il faut être très prudent avec eux.

En revanche, l'utilisation d'herbes et de médicaments à base de plantes n'implique généralement pas d'actions ou d'effets indésirables "médicinaux". Leurs actions sont plus lentes, mais en fin de compte, elles nous aident vraiment à guérir.

En ce qui concerne les antibiotiques, la prévention de la résistance aux antibiotiques implique le développement de nouveaux antibiotiques et de traitements alternatifs, à la fois pour stopper l'augmentation de la résistance aux antibiotiques et aussi pour traiter les infections bactériennes résistantes.

Nous devons nous former et faire confiance à notre instinct, à notre bon sens et à notre lucidité. Nous devons nous informer et ne pas faire aveuglément confiance à une chose ou à une autre. Et il n'y a pas de panacée pour guérir tout ce qui nous fait mal.

Si vous voulez en savoir plus sur la façon de vivre plus sainement et plus heureux, lisez notre “Guide du Débutant pour une Vie Plus Saine et Plus Heureuse”.

As-tu apprécié cet article? Laisse un commentaire ci-dessous et/ou partage sur les réseaux sociaux!

Chris

A propos de l'auteur

Chris est programmeur mainframe depuis près de 30 ans. Son intérêt pour la santé, le corps et la méditation l'ont fait s'inscrire en 2014 à un stage de formation de professeur de yoga de 2 ans. Son amour pour le yoga a commencé il y a plus de 20 ans. Depuis, il commence ses journées avec une série d'exercices de yoga, de respiration et de méditation et sa passion est d'aider les autres dans un voyage sain. Depuis qu'il a rencontré sa partenaire Karen, il a appris à créer des sites Web et à toucher plus d'audience. La vie offre tellement de possibilités d'étudier de nouveaux domaines, à la fois géographiquement et intellectuellement, que tout l'intéresse. En 2018, il est devenu un nomade digital pour découvrir le monde.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoins-nous et commence tes changements dès aujourd'hui!

Il est temps de prendre les choses en main. Télécharge notre « Fiche de Changement » gratuite pour commencer dès maintenant, tes changements vers plus de santé et de bonheur.